Ecriture

L 'art de débusquer l'OR dans l'ORdinaire

 

 

Ecrire des livres est mon métier principal. Un peu comme les mineurs de Zola, j'ai dû commencer vers l'âge de 6 ans, mais je ne parlerai ici que des livres qui ont été publiés. J'ai un bagage universitaire costaud en littérature (un DEA et une agrégation de lettres modernes), je sais rédiger des synthèses, des analyses carrées avec petit a, petit b, petit c, et j'aime ça. Mais j'ai surtout développé le malin plaisir d'écrire des textes faciles à lire, légers en apparence, humoristiques et un peu poétiques (mais il ne faut pas le dire, parce que la poésie, ça ne se vend pas).

 

J'ai surtout travaillé dans le domaine du livre illustré – ce qu'on appelle beaux livres, livres cadeaux, livres pratiques. Il faut bien mettre des noms aux rayons. Ce qui m'a nourrie, ce sont les jeux de langage de l'OuLiPo, les méandres psychologiques de Proust, l'imaginaire de Boris Vian, l'équilibre sonore des phrases de Flaubert… Mais le grand public s'effraie de ces références, alors on les masque. Pas de problème ! De même que j'aime les textes écrits sous contrainte, comme le faisaient Perec ou Queneau, j'aime m'adapter à la contrainte qu'est le fameux marché. Penser les livres pour qu'ils soient séduisants, accessibles, touchants pour le plus grand nombre, c'est stimulant. Faire une bonne partie du chemin vers le public, ne lui laisser que quelques pas à faire, ça me plaît. Une fois qu'il sera séduit, il sera toujours temps de lui glisser quelques pépites poétiques en douce…

 

 

Voici ce que je sais faire :

 

 

 

DES ROMANS DE LITTERATURE

A 30 ans, j'ai envoyé un manuscrit par la poste à vingt-deux maisons d'édition. Vingt l'ont refusé, deux l'ont accepté : Grasset et Gallimard. Le propos : une femme étudie son locataire comme un cobaye chez elle et se livre elle-même comme cobaye à ses expériences culinaires (c'est lui qui la nourrit) et à des réunions de consommateurs. Et les jeux de mots, comme son attitude avec les hommes, visent finalement à esquiver l'essentiel : les émotions.

 

Feuilleter le début

Mon deuxième roman est très différent. Une succession de textes brefs (une page), qui se lisent à la suite comme une histoire. Style condensé qui essaie de fuir le jeu de mot (le naturel revient toutefois au trot). Le propos : le monde quotidien tel qu'on le perçoit à travers le prisme d'une rupture récente, qui rend hypersensible. Pas trop de pathos, plutôt de l'humour et des expériences…

 

Lire des extraits

DES ROMANS DE COMMANDE

J'ai écrit deux romans sentimentaux publiés avec le magazine Nous Deux, sortes de Harlequin à la française. J'ai pris beaucoup de plaisir à me couler dans la structure imposée (très précise, un peu comme un scénario) et à insuffler de belles petites choses, dans le style et dans la psychologie des personnages. 

 

Lire un chapitre

L'un d'eux fait le lien entre l'époque de Cléopâtre et aujourd'hui à partir d'archéologie sous-marine à Alexandrie : j'ai pu mettre à profit le travail rédactionnel (tout à fait sérieux) que j'avais fait pour l'archéologue Franck Goddiot.

L'autre se passe sur l'île Maurice : mon plaisir a été de me documenter sur cette île et de la rendre tangible par toutes sortes de détails authentiques.

DES JEUX DE LANGAGE

Textes “oulipiens” dans l'âme

 

J'ai écrit ou co-écrit une bonne vingtaine de livres dans la collection Le petit livre à offrir, parus aux éditions Tana entre 2007 et 2013.

 

Sous un emballage "cadeau", elle regroupe des textes drôles ou poétiques, faciles, curieux… Si vous connaissez l'émission sur France Culture Les Papous dans la tête, vous en retrouverez l'esprit.

 

Il est plus facile de vous en montrer que d'en parler : cliquez sur les exemples ci-à droite pour en lire quelques-uns…

DES LIVRES ET DES ARTICLES SERIEUX

Toute ma scolarité, j'ai eu la passion des exposés. Je passais des mois à synthétiser la documentation, et le résultat était un vrai show doublé d'une exposition. Je rêvais d'en faire mon métier, mais ce métier n'existait pas. En fait, si ! C'est un peu le mien. Apprendre plein de choses, ajouter un peu d'analyse et fignoler ensuite la retransmission dans une langue facile d'accès, c'est un vrai plaisir.

 

Il y a des livres dont on m'a confié la rédaction, comme cette introduction au Kâma Sûtra en tant que texte littéraire, ou encore cet essai sur Venise pour illustrer les photos de Michael Lucas (le frère du réalisateur de Star Wars). Il y en a d'autres que j'ai proposés. 

DES LIVRES FAÇON CARNETS

J'ai lancé la collection Moit-Moit dans ma propre maison d'édition, L'E dans l'O. Moitié livres, moitié carnets, et thématiques.

 

J'en ai écrit quatre :

Carnet de mots d'enfants

Carnet de listes

Choses lues quelque part

Mon petit psy de poche

DES LIVRES DE LOISIRS CREATIFS

 

 

Dans les domaines de la déco et du bricolage créatif, pour adultes ou pour enfants, je peux vous proposer de réaliser à la fois les créations, le texte et les photos (ainsi que la maquette, si vous le souhaitez).

 

C'est ce que j'ai fait pour les livres paru aux éditions Tana : la collection des "Comment épater" et la collection "Tout faire soi-même".

 

Lire des extraits

 

 

 

 
DES LIVRES DE CUISINE

 

 

Sur le même principe texte-photo-maquette, et dans la même veine de créativité non conventionnelle.

 

Pour avoir un aperçu, cliquez dans la rubrique cuisine, dans le menu.

DES TRADUCTIONS

Si vous cherchez une traductrice (de l'anglais au français) qui apporte un vrai plus dans la qualité du texte littéraire produit, surtout si le texte comporte des jeux de langage, j'aimerais beaucoup relever le défi.

 

Outre quelques livres pratiques, j'ai traduit 80 tubes de l'anglais au français, en respectant non seulement le sens, mais aussi les rimes, si possible, et le nombre de pieds, pour que ce soit chantable avec la bande son d'origine.

 

Testez ici des extraits du carnet de chants

I'm singing in the douche

Ma bibliographie complète est ici

© 2023 by THE BAKERY. Proudly created with Wix.com
 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now
39166732.jpg

Go to link